Historique
2007

       

FOYER RURAL DE FAULX - MAISON POUR TOUS 54 760 FAULX

Contact : Dominique GRANDIEU : 06 80 64 22 76

 

 


o   500 pilotes français et étrangers


o    1800 accompagnateurs


o    360 km de course


o    41 communes traversées


o    plus de 15 000 spectateurs chaque année


o    14 spéciales de plus en plus spectaculaires


o    700 bénévoles mobilisés


o    des animations dans les communes traversées


 

 


 

2013 : Amplifier les retombées positives pour le territoire

Limiter l’impact sur l’environnement

 

Les outils de mise en œuvre d’une démarche éco-responsable issus de l’étude sur les retombées de la manifestation pour le territoire sont toujours utilisés par les organisateurs.

 

Comme en 2012, le moto-club de Faulx poursuit ses efforts de réduction de l’impact de la manifestation sur l’environnement, et prévoit :  

-                 La participation financière à un fond de compensation carbone pour l’émission de gaz à effet de serre générés par la course. Pour rappel et information : les fonds collectés pour la compensation carbone de la course en 2012 sont réinvestis dans un projet de loisirs des jeunes du territoire du Val de Lorraine, dans une logique de développement durable (en 2011 : achat de ruches et essaims d’abeilles)

-                 la réduction du volume des déchets ménagers produits lors de la manifestation, par une incitation au tri sélectif et par l’utilisation de produits compostables ou réutilisables sur les buvettes et stands de restauration.

-                 l’utilisation privilégiée d’outils de communication virtuels et limitation de documents papier.

-                 un tracé de course concerté privilégiant le passage sur routes.

-                 une réduction des points de ravitaillement des pilotes pour limiter les déplacements de véhicules d’organisation.

-                 L’organisation et l’incitation au co-voiturage des spectateurs (avec la société COVIVO) depuis les spéciales sur le territoire.

 

Comme chaque année, les itinéraires et tracés de courses sont établis avec les services environnementaux du Conseil Régional et du Conseil Général ; et enfin une remise en état systématique des chemins empruntés est prévue.

 

HISTORIQUE

 

Rencontrer, expliquer, convaincre, et ... mobiliser des fonds. La course Val de Lorraine Classic est l’aboutissement de plus de 30 ans d’expérience dans l’organisation de course de moto enduro. Tout commence en 1978, grâce à la passion d’une poignée de fous du guidon qui avec 50 bénévoles accueille 110 pilotes pour un enduro.

 

Devant le succès chaque année renouvelé, l’idée de faire plus grand commence à germer. La machine se met alors en marche. Il faut mobiliser plus de bénévoles, les institutionnels, les communes, les collectivités locales, les sponsors.

 

En 1999, le Conseil de Pays du Val de Lorraine, alors ADVMM croit au projet et apporte un soutien sans faille. Depuis c’est le succès chaque année consolidé tant du point de vue des spectateurs, des pilotes, que des bénévoles.

 

Des partenaires institutionnels importants

Le Conseil Régional de Lorraine, le Conseil Général de Meurthe-et-Moselle, la communauté de communes du Bassin de Pompey, le Conseil de Pays du Val de Lorraine, soutiennent la manifestation.

 

Une “Classic” ?

C’est une course qui incorpore dans son tracé des « spéciales » qui seules sont chronométrées. Les « Spéciales » sont des épreuves chronométrées, sur parcours accidenté, sécurisé pour l’accès au public.

4ème compétition de ce type en France, elle est la seule dans le Nord Est.

 

 

Ø  2000 : participation du champion du monde

 

L’édition 2000 avait bien failli ne pas avoir lieu à cause de la tempête de décembre 1999 qui avait ravagé le tracé de la course.

C’était sans compter sans l’obstination des bénévoles qui ont été les premiers à aller rouvrir les chemins de forêt pour permettre à la course de passer. Cette énergie avait été récompensée par la venue du champion du monde, 7 fois vainqueur du Dakar : Stéphane Peterhansel qui avait remporté la course après un joli duel avec un pilote local !

 

 

Ø  2001 : un succès médiatique et populaire

 

Malgré l’épisode de la fièvre aphteuse qui avait empêché un nombre important de pilotes de participer, l’édition de 2001 avait connu un retentissant succès médiatique.

Les médias locaux ne s’y étaient pas trompés : France 3, M6, RTL 9, Radio France, l’Est Républicain, le Républicain Lorrain, tous ont couvert l’événement en direct.

 

 

Ø  2003 : participation des meilleurs pilotes internationaux

 

Outre Peterhansel désormais un habitué, nous avons eu la chance d’accueillir Frétigney et Esquirol les meilleurs mondiaux de l’enduro actuellement. L’édition 2003 a été un franc succès. Tout a été réuni pour le plus grand plaisir du public et des pilotes : le beau temps, un tracé de grande qualité, une sécurité parfaite, une couverture médiatique de tous les instants, autant d’éléments pour repartir en 2004.

 

Ø  2004 : Jean Michel Bayle (JMB) en personne sur Honda

 

Les inscriptions ont été bouclées en 10 jours avec une surprise de taille ... On l’espérait sans oser y croire ! Jean Michel Bayle est venu défendre les couleurs de l’écurie Honda. Son palmarès est impressionnant, (vainqueur du championnat du monde 250, du bol d’or, des 24 heures du Mans...) sa gentillesse et sa simplicité aussi!

62 communes impliquées en 2004/2005.

De nouvelles animations proposées (manèges d’initiation aux sports mécaniques, animations musicales et festives dans quelques villages traversés par la manifestation, ...).

La participation des plus grands pilotes nationaux et internationaux de la discipline.

                                   

 

Ø  2005 : trois nouvelles spéciales

 

Comme le dit Dominique Grandieu, “on n’enlève rien, on ajoute d’année en année”. Le parcours 2004 avait remporté un très vif succès auprès des pilotes. Pour ne pas les décevoir et renouveler les difficultés, trois nouvelles spéciales ont donc été programmées. Belleau est concernée, Arraye-et-Han et Faulx.

- Programme du samedi : Nouvelle spéciale à Faulx, puis celle du pain de sucre à Dommartin sous amance, retour à celle de Bratte, puis direction Millery pour finir en fin d’après midi à la nouvelle spéciale du Buzion à Belleau.

- Programme du dimanche : départ pour Bratte, puis spéciale de Belleau, la fameuse, direction Arraye et han, puis Champey, avant Avrainville et enfin le final sur le terrain de cross de Frouard.

 

 

Ø  2006 : Un engagement solidaire en faveur des personnes handicapées

 

Chaque année, les organisateurs se fixent de nouveaux objectifs afin de conforter et développer l’impact de la course sur le grand public. Au delà d’une course de moto, il s’agit d’une manifestation populaire qui rassemble de plus en plus de monde.

 

L’accent est mis sur les animations sur l’ensemble des spéciales.

L’idée étant d’inciter les communes traversées à profiter, comme les années passées, de l’impact de la course pour se mettre en valeur et faire participer leurs associations.

C’est en partie de là que vient le succès de la Val de Lorraine Classic : une fête populaire où motards mais aussi et surtout non motards de tous âges se mobilisent.

 

1 euro sur l’engagement des pilotes a été reversé à une association de soutien aux personnes handicapées.

Le Foyer Rural de Faulx, en partenariat avec le Pays du Val de Lorraine et le Conseil Général de Meurthe et Moselle, s’engagent en 2006, dans une réflexion visant à rendre plus accessible la manifestation aux personnes à mobilité réduite (aménagement des accès aux “spéciales”, intégration de personnes handicapées dans l’organisation de la manifestation, ...).

 

 

Ø  2007 : plus de 70 communes traversées, 600 bénévoles, des animations multi-sites,

 

La Val de Lorraine Classic est bien implantée sur la région.

Son image est positive et les retombées médiatiques des années précédentes ont renforcé l’aspect populaire de la manifestation : 600 bénévoles répartis sur 70 communes du Val de Lorraine et du Département de la Moselle, se donnent corps et âme pour organiser ce week end de fête.

 

Le tracé de la course s’étend vers l’Est avec la traversée de communes Mosellanes. Dès le mois de septembre, les bénévoles se retrouvent le week-end pour ouvrir des chemins en forêt, préparer un tracé, tester le parcours.

Il faut également contacter l’ONF, les maires des communes traversées, les particuliers pour qu’ils acceptent le passage de la course.

 

En parallèle, il faut contacter les pilotes français et étrangers, les fédérations d’enduro pour lancer les engagements. Préparer la campagne de communication, rechercher des sponsors, des financements publics ou privés...

 

Comme chaque année, des moyens conséquents seront mis en œuvre pour informer le public :

-       tracts

-       affiches

-       animation au salon de la moto et distribution de tracts

-       publicité dans les médias locaux ; TV locales

-       articles et publicité dans la presse spécialisée (moto verte et moto crampons), qui ont conduit à un taux d’inscription record cette année

 

 

Ø  2008 : toujours plus grand, toujours plus de sécurité : la clé du succès

 

L’image de la Val de Lorraine Classic est positive également grâce à la qualité de l’organisation : la sécurité et la préservation de l’environnement sont une priorité absolue.

-       un PC course qui supervise l’ensemble des équipes médicales :

• 5 médecins présents en permanence sur la course et 3 médecins urgentistes (enduristes de surcroît)

• des ambulances

-       une convention avec la gendarmerie pour mobiliser les motards et gendarmes sur les endroits sensibles du parcours

-       présence de la Croix Rouge en permanence

-       présence des commissaires de course appartenant à l’organisation ainsi que des commissaires officiels sur chaque spéciale

-       des véhicules 4X4 prévus pour acheminer les médecins sur les sites les plus excentrés

-       des cartes joker proposées aux pilotes les moins aguerris pour éviter la prise de risque inutile

-       les spéciales de moto-cross se déroulent sur des terrains homologués par la fédération française de moto.

 

Une préoccupation renforcée par rapport à l’environnement

 

Le choix de la date est d’abord un choix de préservation de l’environnement : avant la reprise de la végétation et la période de reproduction.

 

Ainsi le tracé est-il réfléchi en amont, vérifié, homologué par des experts en accord avec l’ONF, la fédération de moto et les collectivités locales.

 

La compétition est faite en mono passage ce qui permet d’enlever les balises l’épreuve à peine terminée. Balises qui ne sont ni peintes, ni clouées sur les arbres afin de ne rien abîmer.

 

L’organisation s’est dotée d’un matériel professionnel pour la remise en état : karcher thermique et citerne, balayeuse autotractée, engins de travaux publics et d’une dizaine de quads.

 

La protection de l’environnement passe également par la vérification des véhicules qui circulent. Les motos sont homologuées et immatriculées.

Hommes et machines subissent un contrôle des plus stricts :

- technique : bruit, éclairage, conformité à la réglementation

- administratif : assurances, permis, carte grise, licence

 

Une large ouverture de la manifestation sur le Département de la Moselle.

 

Les organisateurs ont souhaité en 2008, élargir le parcours de la manifestation au Département de la Moselle, et en particulier au Pays du Saulnois. 33 communes mosellanes sont ainsi concernées par la manifestation. Deux « spéciales » seront proposées sur le territoire mosellan. Ces « spéciales » sont toujours accessibles à tout public, y compris les personnes handicapées. Des animations diverses sont proposées sur ces « spéciales ».

 

Enfin, un village géant d’animations sportives pour les jeunes (trampoline, châteaux gonflables, …) est installé dans une commune Mosellane. Il est entièrement ouvert à la population locale, et gratuit.

 

 

Ø  2009 : une manifestation exceptionnelle pour les 10 ans de la Val de Lorraine Classic

 

Un recentrage de la manifestation sur le département de la Meurthe et Moselle :

 

Après une forte immersion du parcours en 2008 en Moselle, les organisateurs de la Val de Lorraine Classic ont souhaité recentrer le tracé sur le Département de la Meurthe et Moselle, partenaire historique de la manifestation.

Le parcours 2009 s’est ouvert sur le Grand Nancy avec une nouvelle spéciale à Art/Meurthe.

 

Une animation exceptionnelle pour les 10 ans de la Val de Lorraine Classic :

 

Le Foyer Rural de Faulx a souhaité que 100% des villes et villages traversés par la course bénéficient d’une animation tout public.

 

La Val de Lorraine Classic n’est pas seulement une épreuve de sport mécanique de réputation internationale. Son succès populaire est aussi lié à l’ensemble des animations proposées en différents points du parcours, accessible à tous les publics et en particulier aux « non motards».

 

Pour les 10 ans de la Val de Lorraine Classic, la dimension festive a été décuplée. Les animations gratuites, proposées dans chaque village traversé par la course, ont été diversifiées (groupes locaux de musique, jeux de plein air pour les enfants, initiation aux sports mécaniques, …).

 

Un nouveau final plus spectaculaire :

 

Au lieu d’un final sur le site du Motocross de Frouard comme les années précédentes, l’ultime « spéciale » a été déplacée sur un nouveau site entre Malleloy et Faulx. Cette prairie mise à disposition par un agriculteur local a permis d’organiser une nouvelle « spéciale », doublée d’une épreuve en ligne avec les 50 meilleurs pilotes.

 

Une attention particulière en faveur du handicap

 

Le foyer rural de Faulx organise  des partenariats et des actions avec diverses associations telles que « équipage » et « AREMIG »

 

Les plus grands pilotes mondiaux présents :

 

En 2009, pour les 10 ans de la Val de Lorraine Classic, les plus grands pilotes mondiaux étaient au rendez-vous pour fêter l’événement (Peterhansel, Mickael Pichon,  Fretigney, etc).

 

 

Ø  2010 : Les préoccupations environnementales au cœur de la manifestation

 

Conscients des enjeux environnementaux et de l’importance de leur appropriation par le milieu du sport mécanique, les organisateurs ont souhaité compenser en 2010 en partie les émissions de gaz à effet de serre générés par la course.

 

Ainsi, dans le souci de réduire l’impact des émissions de CO2 émises lors de l’événement, les organisateurs prévoient une participation au fonds associatif lorrain d’investissement carbone ECOTA. L'association ECOTA a évalué les rejets imputables aux 2 journées de courses et la Val de Lorraine Classic versera à l'association une compensation à hauteur de 100 euros par tonne de CO2 émis par les véhicules.  Cette compensation représente la somme de 3 600 € correspondant à 2 journées de course, soit  à 400 Km parcourus par 600 pilotes. Cette somme sera réinvestie dans des projets de maîtrise et production d'énergie pour promouvoir le développement local vert en Lorraine.

 

En outre, en vue de limiter l’impact de la manifestation sur l’environnement, les organisateurs veillent à la réduction du volume de déchets produits par la buvette et les stands de restauration lors de l’événement. Ainsi, l’utilisation de produits éco-responsables, en matériaux verts a été privilégiée : gobelets et assiettes en composite de maïs, couverts en bois… Les tables n’ont pas été recouvertes de nappes pour limiter, là encore, la production de déchets. Les déchets compostables ont ensuite traités à la composterie de Saizerais. Les organisateurs prévoyaient ainsi une réduction de plus de la moitié des ordures.

 

Il est à noter par ailleurs que les pilotes se sont engagés durant la course à respecter strictement les règlements nationaux des sports mécaniques en vigueur. Les motos sont homologuées et en conformité avec les dispositions des règles techniques et de sécurité : niveau sonore, niveau d’émission de gaz d’échappement, utilisation de tapis environnementaux pour toute manipulation mécanique sur le terrain…

 

 

 

 

 

 

Ø  2011 : 1ère étude sur les retombées territoriales

 

Encore une fois, la préoccupation environnementale est au cœur de la manifestation : réduction de l’impact des émissions de CO2 et participation à un fonds de compensation Carbone (en vue de financer un projet de développement durable sur le territoire grâce aux fonds récoltés), réduction des volumes de déchets, utilisation de matériaux verts et compostables pour les buvettes et repas,…

 

En  2011, la 1ère étude des retombées territoriales de la manifestation est menée par le Conseil de Pays du Val de Lorraine. Dans une logique de développement durable, cette étude évalue différents niveaux de retombées, d’ordre économique, social, médiatique, environnemental.

 

Réunis en juin 2011 pour la restitution de cette étude, les partenaires de la manifestation ont tous salué la qualité des résultats obtenus par cette vaste enquête de terrain.

La Communauté de Communes du Bassin de Pompey, le Conseil Général, le Conseil Régional, et la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, ont apprécié les propositions concrètes d’amélioration de la manifestation, ainsi qu’un outil d’évaluation et de programmation d’éco-organisation élaboré spécifiquement pour l’événement.

 

Basée notamment sur des méthodes d’évaluation mises à disposition par le Pôle de Ressources National des Sports de Nature (Ministère des Sports) et sur une analyse coûts/bénéfices, l’étude fait apparaitre de nombreuses retombées positives pour le territoire.

 

Les résultats de cette étude ont ainsi permis :

·         d’apporter aux organisateurs d’événements sportifs structurants du Val de Lorraine telle la Val de Lorraine Classic, des données fiables chiffrées afin d’être justement appréciés par leurs partenaires institutionnels et économiques.

·         d’ajuster la politique événementielle du territoire, de pérenniser l’offre sportive locale riche et diversifiée, pour accroître le rayonnement et la reconnaissance de ces manifestations en même temps que l’attractivité du territoire.

·         De rendre compte de la pertinence de l’apport de crédits publics sur des manifestations de sport de nature structurante pour le territoire.

 

L’image de la manifestation est en cours d’évolution depuis cette étude. La Val de Lorraine Classic se veut aujourd’hui :

-          Consciente de tous ses impacts pour le territoire (économiques, sociaux et environnementaux) et volontaire pour les exploiter

-          Capable de communiquer sur ses points forts, de promouvoir le territoire et son développement

-          Valeur d’exemple d‘organisation pour d’autres évènements

 

Les résultats de l’étude en quelques chiffres :

 

-          Impact économique dû aux dépenses des participants enquêtés (pilotes et accompagnants) = 81 500 €, dont la majorité en hébergement et restauration sur le secteur.

-          Impact économique lié aux dépenses d’organisation de la manifestation (par le Foyer Rural de Faulx) = 97 800 €

ð  Les retombées économiques liées aux dépenses d’organisation et des participants enquêtés en 2011, est de 179 000 €.

On estime l’impact économique total lié aux dépenses d’organisation de la manifestation et de l’ensemble des participants, à 230 000 €.

 

Retombées médiatiques : L’audience pour les sponsors et partenaires cités lors de la manifestation (affiches, banderoles, médias presse, radio, télé, site internet) est estimée à plus de 150 000 personnes.

 

Les données détaillées complètes issues de l’étude, sont disponibles auprès du Conseil de Pays du Val de Lorraine.



Ø  2012 :  Une nouvelle formule pour le samedi

                         La reconnaissance de la presse spécialisée nationale

                             Une météo clémente

                                 Le plein de pilotes

 

Ces réalités ont contribué à une réussite totale de cette treizième édition.

 

L’étude d’impact économique et environnemental organisée et analysée par le Conseil de Pays du Val de Lorraine sur l’édition 2011 a démontré la force de cette manifestation.

 

Le plan de communication est renforcé, les partenariats sont soignés et un « club des sponsors de la Val de Lorraine » est valorisé, si bien que la presse spécialisée s’intéresse à la manifestation, (7 pages dans ENDURO MAGASINE d’avril-mai 2012, 5 pages dans MOTO VERTE hors série enduro, 2 pages MOTO VERTE mai 2012).

 

On dépasse les 600 pilotes qui adhèrent tous à la nouvelle formule du samedi, une boucle de 90 km jalonnée de 4 spéciales parcourue 2 fois avec un seul lieu de ravitaillement…que du bonheur.

 

Mais, ce qui marquera les mémoires, c’est bien sûr la météo plus que clémente :

·         16-18 ° le samedi              

·         18-20 ° le dimanche   

 

 

 

 

 

Nos sponsors

image 0image 1image 2image 3image 4image 5image 6image 7image 8image 9image 10image 11image 12image 13image 14image 15image 16image 17image 18image 19image 20image 21image 22image 23image 24image 25image 26image 27image 28image 29image 30image 31image 32image 33image 34image 35image 36image 37image 38image 39image 40image 41image 42image 43image 44image 45image 46image 47image 48image 49image 50image 51image 52image 53image 54image 55image 56image 57image 58image 59image 60image 61image 62image 0image 1image 2image 3image 4image 5image 6image 7image 8image 9image 10image 11image 12image 13image 14image 15image 16image 17image 18image 19image 20image 21image 22image 23image 24image 25image 26image 27image 28image 29image 30image 31image 32image 33image 34image 35image 36image 37image 38image 39image 40image 41image 42image 43image 44image 45image 46image 47image 48image 49image 50image 51image 52image 53image 54image 55image 56image 57image 58image 59image 60image 61image 62